Pourquoi choisir des huitres fines de claire ?

La fine de claire est une race d’huître élevée en claire…

Des huîtres fines de claires c’est quoi ?

Si vous aimez les crustacés de tout genre vous devez aimer l’huître. Vous venez de recevoir une livraison huitre fine de claire mais ignorez concrètement son origine et sa particularité ? On vous dit tout.

La fine de claire c’est quoi ?

La fine de claire est une race d’huître élevée en claire. Dans le domaine de l’aquaculture, une claire est un bassin de décantation destiné aux huîtres. On l’appelle encore dégorgeoir. Le terme clair est destiné aux petits étangs artificiels qui ont peu de profondeurs et qui ont une surface entre 0,1 et 0,2 ha. Elles sont souvent construites dans des zones marécageuses ou en bord de mer. Ces bassins augmentent de niveau selon les marées grâce à un mécanisme qui les relie à la mer. L’élevage consiste à faire passer la première étape en mer, le temps de son affinage. En fin d’été et d’automne les huîtres sont introduites, engraissées et verdies pendant un semestre pour avoir les huîtres fines de claires. De couleur verte ou blanche, ces huîtres sont élevées à raison de 20 coquillages au plus par mètre carré. La chair d’une fine de claire est beaucoup plus ferme que celle des huîtres de parc. Vous y constaterez un goût de noisette pour certaines régions. Avec un taux de chair semblable à celle de la fine de parc, les fines de claire ont néanmoins une forme plus bombée et arrondie. Le fin de claire est un « label rouge » pour sa version verte. Sa commercialisation est faite sous le nom d’huître de claire verte. Les lieux d’origine peuvent servir à nommer certaines fines de claire, c’est le cas des fines de claire de Marennes d’Oléron (Mangallana gigas). Pour les ostréiculteurs cette espèce de Charente-Maritime fait partie des appréciés. Les consommateurs qui raffolent d’huîtres peu iodées et remplies en raffolent également. Les huîtres élevées en Manche et en Bretagne sont plus salées et plus iodées que celles des eaux de Marence-Oléron de l’étang de Thau ou de Vendée. Les huîtres normandes sont les plus consommées de France parce qu’elles sont celles qui en produisent le plus, avec ses courants pleins de plancton et froides, les huîtres prennent rapidement de la grosseur. Vous y trouverez les huîtres de la côte ouest de Cotentin. Leur parfum très iodé et leur goût corsé permettent de les reconnaître.

Pourquoi préférer les huîtres fines de claires ?

Parmi les produits favoris dont raffolent les consommateurs de fruits de mer et particulièrement les huîtres, il y a les huîtres fines de claire. Sa méthode d’élevage en est pour beaucoup dans sa saveur ou sa présentation. Les habitués savent renaître au premier coup d’œil les huîtres fines de claire. Non ouverte, sa forme arrondie saute d’abord à l’œil. Une fois la coque ouverte, se fait sentir son odeur iodée des bords marins. Une odeur enivrante pour les amateurs de l’espèce. Du point de vue de sa chair, elle est translucide et peu charnue. Vous vous apercevrez de cette chaire soit blanche ou verte selon le bassin. Les huîtres fines de claires qui arborent cette couleur verte ont été alimentées en navicule bleue (algue) pendant leur séjour dans leur bassin d’élevage. Cette espèce s’avère être riche en eau, courte en bouche et a une consistance qui renseigne sur son origine. Sa saveur iodée est également très prisée par les connaisseurs.